Welcome to our New Forums!

Our forums have been upgraded and expanded!

[Traduction] Sur la Jalousie, la Cupidité, la Haine, la Colère, la Luxure, la Gourmandise

Ælberiigor

Member
Joined
Dec 1, 2023
Messages
310
Location
France
HP Hooded Cobra 666, le 21/06/2024 - About Envy, Greed, Hate, Anger, Lust, Gluttony

D'après le titre, on pourrait penser que ce sujet sera jugé avec mépris ou en écrivant et en émettant des pénalités pour ceux qui s'engagent dans ces processus humains. Dans la Voie des Dieux, qui est le Satanisme Spirituel, il n'y a pas de tel sujet. Nier ces pulsions et ne pas les reconnaître correctement, ou créer un état de peur du feu éternel de l'enfer pour ceux qui s'y engagent, n'est que l'œuvre de l'ennemi qui a pour but de dissuader les êtres humains de progresser spirituellement.

Comme l'ennemi veut fondamentalement procurer la misère, l'aveuglement et le manque de sagesse à l'humanité comme objectif final, il ne peut pas fournir les solutions dans cet écrit de guidance, car s'il le faisait, les êtres humains devraient apprendre la spiritualité et la sagesse, ce qui rendrait toutes les églises de l'ennemi sans adeptes puisqu'elles prospèrent sur la misère, l'affliction, la mort et l'ignorance.

L'ennemi a tout intérêt à ce que ces états de l'être humain perdurent le plus longtemps possible et pour le plus grand nombre, c'est pourquoi il les perpétue toujours pour ne pas devenir une coquille vide. Comme un médecin qui n'est pas intéressé par la guérison des êtres humains mais qui cherche à provoquer la maladie de manière délibérée, l'ennemi a des désirs qui vont dans ce sens. Malheureusement pour beaucoup, ils ne peuvent s'en rendre compte qu'après avoir compris la nature de l'ennemi. L'"ennemi extérieur" a beaucoup à gagner en entretenant le mal et les ennemis intérieurs de l'humanité.

Bien que les "religions abrahamiques" parlent beaucoup et condamnent les humains sur ces sujets, elles détestent fondamentalement la nature humaine et l'humanité et cherchent à ce que les êtres restent non éclairés. Cet état crée deux fois plus de problèmes que ce que ces pulsions déjà aveugles que je vais décrire ici, causent par elles-mêmes aux êtres humains. Ils doublent la misère et l'affliction humaines.

Notre camp est exactement le contraire et cherche à élever les humains, tout en les gardant pleinement humains, sans haine fondamentale pour ce que l'humanité est ou peut être.

C'est dans la modération de ces forces et leur purification que réside la porte d'entrée de l'évolution spirituelle, dans laquelle les forces décrites ici peuvent à la fois faire obstacle mais aussi aider plus tard, au fur et à mesure que l'âme progresse. Si un être a vraiment conquis ces forces, il est alors un être purifié et a beaucoup de choses en commun avec les êtres des ordres supérieurs de la vie. Il s'agit d'un processus d'évolution qui dure toute la vie et qui a pour but d'amener ces êtres sous l'autorité de la Sagesse.

Comme l'âme essaie d'évoluer, il est fondamental qu'elle s'incarne dans un corps. Ce corps apporte avec lui toutes les forces nécessaires à son évolution, les forces de la nature propulsive telles que la capacité de récréation, de survie et tous les instincts liés à la survie d'un être humain.

Les mécanismes de survie de l'organisme sont des facteurs de motivation et des forces qui sont indispensables à la vie. Sans ces mécanismes, les êtres humains mourraient instantanément et ne pourraient pas évoluer.

Les dieux les ont accordés aux êtres humains en tant que forces nécessaires à leur survie, et ces forces existent universellement chez tous les êtres vivants. Elles ont été données avec sagesse et représentent des forces d'évolution.

Les déséquilibres dans ces forces peuvent être dus à des événements traumatisants, à la volonté personnelle, ou simplement au fait de ne jamais comprendre qu'il faut équilibrer ces équations, ou les trois combinés.

Fondamentalement, aucune des forces de l'envie, de la cupidité, de la haine, de la colère ou de la luxure n'est négative, mais comme elles sont dépourvues de Logos ou de raison supérieure, elles sont souvent la cause de la damnation des êtres humains, car elles peuvent faire sombrer un être dans l'état animal dans lequel il se trouve pendant l'incarnation. Lorsqu'ils ne sont pas maîtrisés, on devient un Andrapode et on s'engage sur la voie du mal.

En tant que règle caractéristique, "La modération en toutes choses" est la déclaration d'Aristote qui est une vérité éternelle concernant la déification de l'âme et le fait de devenir un être humain excellent. Cette excellence apporte également le succès dans le monde, mais aussi le succès spirituel. La réussite spirituelle et intérieure est ici le facteur le plus important, car c'est l'état qui rendra vraiment un être humain heureux et libre intérieurement, plus que toute autre chose extérieure qui viendrait s'ajouter à cet état.

L'absence de ces forces peut réduire considérablement la capacité d'une personne à survivre, mais leur contrôle aveugle est certain de conduire tôt ou tard à la décadence, au tourment et à la destruction internes, à la dépression et au manque de santé biologique, spirituelle et mentale. Elles sont donc nécessaires à l'existence, jusqu'à ce qu'elles soient améliorées pour atteindre de meilleures formes qui garantissent un état d'être plus élevé.

Ces forces sont décrites comme "aveugles", et puisqu'elles sont aveugles, elles ne participent pas directement à la logique et à la raison.

Plus on est fermé spirituellement et intellectuellement, plus les forces susmentionnées ont le pouvoir de dominer l'esprit, et si l'on est complètement aveugle, on est simplement motivé pour exister sur la base des états émotionnels susmentionnés. Cependant, tous ces éléments ont une racine dans la nécessité de l'existence biologique.

Lorsqu'elles sont correctement gérées, elles peuvent devenir d'excellentes forces entre les mains des sages, au lieu d'être asservies par ces forces et de devoir vivre une vie de tourments pour elles-mêmes, qui s'étendra à beaucoup d'autres, prolongeant ainsi leur propre tourment.

1. L'avidité = le besoin de sécurité matérielle, un facteur de prolongation de l'existence physique. L'avidité est aveugle, car elle ne comprend pas la mesure des autres êtres ou de soi-même. Le dernier niveau de l'avidité est que chaque ego veut consommer la planète entière, une caractéristique typique des personnalités psychopathes. L'avidité en tant qu'état peut inviter à la haine des autres, à l'injustice envers les autres, ce qui peut conduire à la haine ou au meurtre, et procurer une haine mortelle à la fois chez soi et chez les autres, créant ainsi un circuit circulaire de destruction.

Lorsque l'avidité est modérée, l'individu est sur la voie de l'enrichissement et de l'expansion personnelle, la dernière extrémité de l'équilibre étant l'octroi d'avantages à d'autres êtres humains également. Lorsque l'avidité est contrôlée, la croissance des civilisations, les acquisitions personnelles et la progression matérielle peuvent avoir lieu. L'avidité disparaît à la fin de l'évolution spirituelle.

2. Jalousie = En raison de la confusion sur l'état des choses dans la vie, de fausses estimations sur l'existence de soi par rapport aux autres, peut naître la jalousie ou l'envie - on veut ce que l'autre "a" ou ce que l'on pense que "l'autre a". Sous-jacente à la jalousie, il peut y avoir un besoin de s'élever [ce qui est l'aspect positif de l'envie] et peut être utilisé pour faciliter l'évolution personnelle, bien que l'absence d'un moi pleinement formé [connaître ses capacités ou savoir où l'on en est - un état délirant de confusion] puisse provoquer l'envie. Être envieux est une forme plus forte de jalousie constante, et peut conduire au meurtre, à la trahison, à l'auto-sabotage majeur, ou à la ruine des capacités de la personne puisqu'elle est toujours obsédée par envier des autres.

Lorsque l'envie ou la jalousie est contrôlée et remplacée par le jugement, un sentiment d'appréciation apparaît chez l'initié. De plus, au lieu de bouillonner et de brûler de jalousie, lorsque la conscience de soi existe, cette appréciation s'étendra aux autres êtres humains et des liens appropriés avec d'autres êtres pourront se former. L'envie peut être utilisée pour s'engager dans une compétition positive, où l'on évolue soi-même pour atteindre un niveau désiré. Au terme de l'évolution spirituelle, l'envie n'existe plus chez l'homme.

3. La convoitise = La convoitise est une force nécessaire à la procréation, et c'est une autre impulsion biologique qui permet de procréer ou de faire l'expérience de la connexion avec les autres. A l'état aveugle, la luxure devient simplement un besoin vorace de se connecter sans se soucier du moindre détail, sans raison. Les besoins sont ici fondés sur la nécessité de prolonger son existence personnelle par le biais de la récréation. Un état aveugle de luxure peut créer une shéma circulaire qui peut consumer les êtres humains physiquement, mentalement et de toutes autres manières, les rendant incapables d'avancer dans n'importe quelle voie ou mode de vie, ou les poussant à faire des choses qu'ils regretteront solennellement, comme des trahisons, des grossesses non désirées, ou conduisant à beaucoup d'autres problèmes.

La luxure est positive et, dans un contexte rationnel approprié, elle peut créer des familles, des héritages, des relations avec d'autres êtres humains, des satisfactions personnelles, et c'est cette même force qui est utilisée et transmutée dans le besoin de se connecter à des sujets plus élevés [connaissance, spiritualité, amélioration du corps et des pouvoirs de procréation qui y sont liés]

4. Colère = La colère est une émotion essentielle qui donne aux êtres humains le pouvoir d'éviter les ennemis. Dans le cas de la haine aveugle, il n'y a pas de raisonnement derrière, et combinée avec toutes les autres pulsions, on peut simplement haïr sans raison, s'échauffer par jalousie, ou haïr les obstacles à sa cupidité ou à sa convoitise. La colère peut engendrer des crimes soudains, inattendus et irréversibles, que l'on peut regretter plus tard, mais que l'on ne peut pas reprendre. Des meurtres soudains qui coûtent la vie à quelqu'un peuvent se produire dans un état de colère ou de courroux lorsque la colère envahit l'esprit.

La colère, lorsqu'elle est modérée, peut être une arme très puissante en matière de justice, et lorsqu'elle est dirigée, elle peut avoir un pouvoir catastrophique qui peut en fait être utilisé pour le bien. La colère peut exister dans de grandes proportions, même chez les Dieux, mais leur forme de "colère" est parfaite et n'a rien à voir avec les notions humaines de colère aveugle.

5. La haine = Une forme de colère consolidée qui contient beaucoup de choses de ce qui précède lorsqu'elle n'est PAS justifiée ni raisonnée, la haine est un état prolongé de colère et de désir de faire du mal, surtout lorsqu'on a l'impression d'avoir été "lésé" d'une manière ou d'une autre. Cela peut être vrai ou faux, mais à l'état aveugle de ces pulsions, il n'y a aucun arrière-plan à la haine. La haine peut conduire au meurtre, à l'autodestruction et à bien d'autres dangers lorsqu'elle est aveugle. C'est un moyen sûr de créer un état de tourment mental, lorsqu'elle n'est pas correctement dirigée et contrôlée.

La haine est nécessaire lorsque de graves injustices sont commises et que l'on a besoin d'une force prolongée pour changer certaines circonstances. Elle peut être nécessaire pour instaurer la Justice, mais lorsque l'on est aveuglé par la haine, tous les autres états peuvent également s'amplifier, et le pouvoir de la haine doit donc être géré avec soin, car il peut être autodestructeur.

6. Gloutonnerie = Le besoin de fournir de la nourriture à un organisme est nécessaire à la survie d'un être humain. La gloutonnerie apparaît lorsqu'il n'y a pas de mesure de la santé, de jugement approprié ou de métrique en ce qui concerne ce que l'on doit consommer pour maintenir une existence biologique optimale ou saine. La gourmandise peut conduire à l'invalidité et à la mort, ou à une très mauvaise santé.

La gourmandise est une forme de soif de nourriture qui n'est pas modérée, mais lorsqu'elle est correctement modérée, elle s'éloigne de cet état pour devenir une forme de soin de soi positif lorsque la santé biologique et la consommation de l'être sont concernées, ce qui conduit à la santé, à la clarté mentale et physique et à la gestion de l'énergie.

La maîtrise de tous les états susmentionnés lors de l'évolution spirituelle signifie que l'on est libéré de leurs effets néfastes et que l'on peut bénéficier de ces forces, également appelées "Transmutation alchimique (ou psychologique)".

Comme le Serpent de la force Kundalini, lorsqu'il est tombé, il est dans un état de boucle sur lui-même et provoque un sentiment de désastre, mais lorsqu'il est redressé et libéré, il apporte l'illumination, il libère également ces pulsions et avec l'aide de la Sagesse et des Dieux, on peut devenir une personne qui a remis ces forces en place. Avant que ce processus ne puisse commencer, il faut apprendre à gérer ces forces, jusqu'à ce que l'on soit libéré de leur domination tyrannique et que l'on devienne finalement leur maître, au lieu d'être leur esclave.

Plus l'âme évolue, plus elle peut atteindre ces états qui apportent la tranquillité intérieure, la paix avec soi-même et avec le monde, mais aussi le succès dans toutes les entreprises qui sont originellement recherchées par les pulsions ci-dessus, mais que ces pulsions à l'état aveugle ne peuvent pas donner. La modération de ce qui précède créera toujours très précisément à l'intérieur de l'âme un état d'"Eudemonia" ou de "Paix avec son démon" et apportera la grâce tant devant les Dieux que devant les autres êtres humains.

Dans le Satanisme Spirituel, aucun de ces éléments n'est mauvais, ce sont juste des forces représentatives de la nature qui doivent être amenées sous la Sagesse afin de grandir dans des formes supérieures qui propulsent un être à devenir purifié, excellent et puissant.

-Grand Prêtre Hooded Cobra 666
 

Al Jilwah: Chapter IV

"It is my desire that all my followers unite in a bond of unity, lest those who are without prevail against them." - Satan

Back
Top