Welcome to our New Forums!

Our forums have been upgraded and expanded!

Welcome to Our New Forums

  • Our forums have been upgraded! You can read about this HERE

[Traduction] Pacifisme: Le Voie vers toutes les Injustices

Ælberiigor

Member
Joined
Dec 1, 2023
Messages
232
Location
France
Toutes les communautés, en particulier celles qui sont composées de personnes empathiques, veulent la paix, la non-violence et le pacifisme, car ce sont les idéaux les plus recherchés dans l'histoire de l'humanité. Apparemment, ils ont une base solide dans la civilisation. Le pacifisme, ou activisme non violent, est une croyance selon laquelle la guerre et la violence doivent être condamnées et les problèmes doivent être réglés pacifiquement. Apparemment, Gandhi et Martin Luther King Jr. ont été salués comme les champions de la protestation non violente, utilisant leur voix ; ils parlent avec la plus grande conviction que l'amour, la compassion et l'empathie amèneront les gouvernements tyranniques à écouter le message des manifestants et à changer d'avis. Malheureusement, le pacifisme et la non-violence, et plus précisément la perspective à laquelle les gens adhèrent, ne sont pas aussi efficaces que beaucoup de gens aiment à le penser. C'est une bonne idée sociale à laquelle les gens peuvent adhérer sur le papier, mais en pratique, elle ne fonctionne que lorsqu'au moins deux parties sont d'accord sur un accord/traité/déclaration. Ce n'est pas un idéal aussi universel (faute d'un meilleur mot) que les gens aiment à le penser.

Un changement de perspective s'impose : En éliminant la perspective standard du pacifisme et de la non-violence, il faut mettre en lumière un nouveau point de vue, alternatif et, il est vrai, moins orthodoxe, qui n'a jamais été exploré auparavant, en posant une question : Et si l'opposition à la violence et à la guerre était exprimée non pas pour apporter la paix et la compassion, mais pour attirer les communautés vers l'oppression et la victimisation ? Aussi farfelu que puisse être ce genre de point de vue, il ne semble pas qu'un pacifiste le fasse... À moins d'être le tyran. Comment un pacifiste pourrait-il être un tyran et opprimer les gens s'ils ne se battent pas eux-mêmes ? La réponse est évidente : par des mensonges, une mauvaise orientation, des lois qui protègent le pacifiste et (indirectement) la drogue. Lorsque le diplomate pacifiste a plus de pouvoir sur les gens et choisit d'en abuser, il se rend compte qu'il peut s'en tirer avec n'importe quel mensonge et abus de pouvoir tant qu'il prononce les bons mots pour calmer les gens. Ce type de pacifisme incite les autres à baisser leur garde ; il s'agit d'un type de pacifisme/résistance non violente peu contraignant et pragmatique, faute d'un meilleur terme. C'est un peu comme si un pêcheur utilisait un appât pour attraper un poisson. Il fut un temps où mon père nous parlait, à moi et à ses amis, de la barbarie de la pêche : vous utilisez un appât pour attraper un poisson, et le poisson est attiré par l'appât, baissant ainsi sa garde. Une fois le poisson attrapé et remonté, il peut être tué et utilisé comme nourriture. En y repensant à l'époque, c'est une excellente analogie qui peut s'appliquer aux personnes empathiques. Les travailleurs acharnés qui sont aveuglément empathiques et compatissants ont tendance à tomber dans le panneau très souvent et, parce que l'empathie et la compassion sont poussées plus loin qu'il n'en l'est nécessaire à l'heure actuelle, ils ne sont guère plus sages à ce sujet ; ils pensent qu'ils peuvent tout résoudre pacifiquement, et les tyrans pacifistes peuvent simplement tourner toutes les informations contre eux, en prétendant qu'il s'agit d'une calomnie ou d'un rapport erroné.

Cette vision pragmatique et non conventionnelle du pacifisme est trompeuse et imprévisible. Personne ne comprend mieux ce point de vue que le Juif : Le Juif sait qu'il ne peut pas gagner dans un combat direct, alors il doit saper la défense des victimes. Il y a une question à poser ici : Comment se fait-il que les Juifs aient réussi à faire tomber l'Empire romain après avoir été écrasés militairement ? Mon hypothèse est la suivante : En affirmant que le christianisme, puis l'islam, était une "religion de paix". Parce que les Romains accordaient trop d'importance à l'empathie et à la compassion, et en partie parce qu'ils étaient rigides avec l'autre partie de la raison en raison de leur ignorance, une majorité de fonctionnaires romains ont pris toutes les histoires fictives pour argent comptant, sans se rendre compte que ces "enseignements de la non-violence" du christianisme avaient pour but de miner Rome de l'intérieur ; Les familles romaines ont baissé leur garde, permettant aux Juifs de conquérir les tribunaux romains par l'infiltration et l'espionnage, puis par l'adoption de lois (allant de l'interdiction de la viande à celle de la magie occulte) qui ont lentement affaibli les Romains au fil du temps, conduisant finalement à l'effondrement de l'Empire romain lui-même. L'islam, cependant, ne prétend pas maintenir la paix aussi longtemps que le christianisme. Les Juifs ont partiellement repris cette application du pacifisme jusqu'à nos jours.

Je vous remercie d'avoir abordé ce sujet très important.

Quand il y a trop de pacifisme, il y a inévitablement des guerres majeures, à grande échelle, aveugles et illogiques. Le pacifisme renonce au pouvoir de contrôle et dit qu'il faut éviter tout conflit quoi qu'il arrive. Cet éloignement du conflit devient alors un éloignement du conflit interne ; on ne se contrôle pas, on s'attend à des faussetés qui n'existent pas dans l'univers et on vit dans l'illusion. Cette illusion conduit finalement à la mort.

Ce pouvoir de ne pas être pacifiste est également le pouvoir de dissuasion des guerres. Le chemin vers la paix est celui où les gens sont trop forts pour faire la guerre et tout aussi forts pour s'en abstenir. La faiblesse des passions provoquera des guerres avec une grande certitude.

Les pacifistes sont en proie à une illusion à grande échelle qui est totalement incompatible avec la nature de la réalité, des êtres ou de l'existence en général. L'existence du pacifisme n'est vraie dans aucun des règnes de l'univers, qu'il soit humain, animal ou autre. C'est un état qui consiste à vivre dans le déni des dangers parce qu'on est trop lâche pour accepter leur existence valable. Cette lâcheté est ensuite masquée par de grands mots sur la façon dont tout le monde "doit être" une société de "petits anges", alors que tous ces "petits anges" qui prêchent ces messages sont en fait eux-mêmes très mauvais et craintifs.

En raison de leur degré élevé de peur et de leur volonté d'éviter tout conflit, ils veulent stériliser tous les autres, espérant que c'est ce qui leur permettra d'avoir la paix. Ce n'est qu'une question de temps avant que les lois naturelles de la brutalité ne rencontrent les soi-disant "pacifistes", où ils se retrouveront dans un état de faiblesse, tout juste bons à être annexés ou réduits en esclavage.

De nombreux pacifistes sont en fait de bonnes personnes qui veulent éviter les conflits, mais le déni ci-dessus fait d'eux des cibles parfaites pour toute forme de conflit ou d'injustice. Par cette position, ils perpétuent davantage d'injustices. Le mouvement pacifiste aux États-Unis et dans d'autres pays tend à apparaître là où il y a eu trop de guerres aveugles et inutiles, comme l'autre extrême logique. Il est tout aussi déséquilibré et tout aussi dangereux que l'autre aspect qui est la guerre aveugle.

Les pacifistes pensaient que c'était le moyen d'amener les gouvernements à cesser les guerres inutiles, mais la réalité est que si les citoyens ne sont pas assez puissants pour se battre, la nation n'a pas non plus de défense. Et le gouvernement ne prendra pas au sérieux les éléments pacifistes, surtout lorsqu'il s'agit d'un gouvernement fondé sur la terreur. C'est pourquoi les fondateurs des États-Unis et d'autres hommes plus sages ont inséré des clauses dans les constitutions afin que les citoyens restent conscients, armés et forts, non seulement pour dissuader les menaces extérieures, mais aussi au cas où la civilisation tomberait dans la barbarie.

Les états barbares sont conquis par des états de pouvoir supérieurs, dont le pouvoir, dans sa meilleure forme, doit être empreint d'empathie et de bon sens dans une mesure égale. C'est la seule façon de rétablir l'ordre dans les sociétés. Il en va de même à l'école ou dans la cellule familiale. Ce pouvoir-là n'est pas la forme abusive du pouvoir qui vient de la barbarie, c'est la forme opposée du bon pouvoir.

Le pacifisme est essentiellement un suicide. Tout le monde doit être prêt à la guerre, sage à la guerre, mais aussi comprendre simultanément que les guerres ne sont que les derniers recours. Ceux qui sont prêts à la guerre et sages en matière de guerre sont ceux qui veulent le moins de guerres, mais ils sont suffisamment réalistes pour comprendre qu'elles peuvent effectivement éclater et qu'il faut être prêt à y faire face. Les militaires capables et sains d'esprit appartiennent à cette catégorie.

La faiblesse dans laquelle le pacifiste s'enfonce finit par donner naissance à des monstres intérieurs, à des désirs irréfléchis et à d'autres forces dangereuses, qui n'ont pas été combattues dans une guerre interne et qui n'ont pas été commandées par la logique pour être gérées. Ces choses conduisent à des guerres brutales et à d'autres ressentiments qui sont cent fois plus toxiques que les guerres déclarées.

Les guerres les plus graves et les plus horribles ont été menées par les religions de l'"amour", telles que le christianisme et l'islam, qui ont utilisé les méthodes de guerre les plus sournoises et les plus lâches.

Le pacifisme est un virus cérébral qui désactive un être, qui par nature est né pour pouvoir se défendre, le rendant ouvert à toutes les attaques. Si votre système immunitaire devient pacifiste pendant une semaine, vous mourrez rapidement. L'ultra pacifisme prône que si l'on stérilise les êtres humains, ils seront bons.

Mais si vous neutralisez leurs pulsions combatives ou autres, vous finirez par vous éteindre ou par ne pas progresser, puisque la principale impulsion de croissance, qui est de nature combative, aura disparu de l'humanité. La vie est faite de conflits, que les pacifistes ou d'autres personnes endormies veuillent l'accepter ou non. La vie n'est pas "TOUT CONFLIT", elle est en grande partie coopération, mais le conflit peut inévitablement survenir en raison des affrontements entre les êtres.

Moins il y a de raison, plus les conflits peuvent s'aggraver. Le pacifisme n'est pas une garantie que cela n'arrivera pas, le pacifisme signifie que lorsque cela arrivera, vous ne serez pas prêt et que vous serez à la merci d'une force maléfique.

L'idée du satanisme spirituel est de prendre la force combative et, au lieu qu'elle soit aveugle et destructrice, de lui donner une RAISON et de la tourner contre le mal, vers le progrès, la création, etc. Les Dieux enseignent également la Magie Noire pour les représailles, mais les Dieux [comme je l'expliquerai dans la section éthique entièrement mise à jour] veulent que nous l'utilisions à bon escient et que nous ne nous contentions pas de la lancer sans raison. L'utilisation judicieuse ne signifie pas seulement d'utiliser ces objets à bon escient, mais aussi de les utiliser lorsque notre vie est menacée ou lorsqu'il y a des choses qui peuvent détruire quelqu'un.

Méfiez-vous de ceux qui prêchent le pacifisme, qui n'est que le désarmement des êtres humains. Une fois que tout le monde est désarmé, ils les annexent pour en faire des esclaves. Ceux qui envisagent le plus le pacifisme pour les humains sont ceux qui cherchent à asservir les humains, ils veulent des proies faciles. Toute la rhétorique de l'ennemi consiste à n'avoir aucune défense. Les défenses vous rendent forts et impénétrables. Une éthique forte vous assure également de survivre et de réagir dans les situations qui sont préjudiciables à votre existence et à celle d'autrui.

Si nous avions une éthique plus forte et une société qui ne tombe pas, nous n'accepterions pas que des enfants soient recueillis et entraînés pour changer de sexe avant même qu'ils n'aient développé un jugement logique sur cette décision. Les gens n'accepteraient pas ces pratiques. Puisque la société s'affaiblit sur le plan éthique, le pacifisme est la prochaine conséquence : Comme il n'y a pas de barrière de défense dans l'homme éthique, toutes les autres barrières disparaissent, y compris les barrières de guerre physiques, les frontières et les systèmes de filtrage tels que l'évaluation des envahisseurs ayant des valeurs contraires aux vôtres qui viennent vous conquérir et même vous réduire en esclavage.

C'est le pouvoir qui sauve des guerres, le pouvoir de se contrôler, de réguler les sentiments imprudents, le pouvoir d'être raisonnable, le pouvoir de voir la lumière là où l'obscurité murmure quant à des guerres aveugles qui ne mèneront nulle part.

Les pacifistes ne sont pas émotionnellement empathiques, ils sont émotionnellement retardés car ils ne comprennent pas la création et que certaines choses qui, comme l'annexion, échappent à tout contrôle, auront des conséquences catastrophiques. Seules les règles de pouvoir et de bonté basées sur la sagesse divine peuvent vraiment éviter les guerres. Mais comme cela est rare, la plupart n'y accordent aucune valeur.

Plus l'Occident est devenu pacifiste, plus la criminalité et toutes les autres conditions de la guerre ont surgi en son sein. Ce n'est pas de l'empathie, c'est être un monstre et se détourner de sa responsabilité de protéger ceux qui ont besoin de protection, comme les éléments les plus faibles qui ont besoin de plus d'empathie.

C'est lorsque la force du combat rencontre l'amour et la sagesse que la véritable justice peut être créée. Tous ces éléments représentent à eux seuls des périls extrêmes. C'est le fondement de toute la pensée philosophique de la Grèce antique. C'est pourquoi Arès, le dieu de la guerre, bien que respecté, était appelé un destructeur aveugle. Athéna représente le plein pouvoir d'Arès, qui est celui de la sagesse dans la guerre, des guerres non téméraires, de la sagesse même dans la guerre, de l'évitement de la guerre à moins qu'elle ne soit nécessaire pour des raisons de justice ou pour des raisons solides.

Plus l'état d'une nation en évolution est faible [plus elle est déconnectée de la sagesse, de la connaissance et de la lumière surnaturelle], plus elle voudra faire la guerre, parce qu'elle verra des formations parasitaires de croissance, au lieu d'une croissance par des moyens positifs, par la coopération, ou en investissant dans ses propres citoyens pour les développer.

Il en va de même pour un être humain, plus on descend vers la barbarie, plus on s'engage dans des combats et des guerres inconsidérés, parce qu'on n'a rien à "perdre" et qu'on ne sait pas créer grand-chose. La force combative est donc aveugle et ne crée par conséquent que des désastres pour les personnes qui les entourent.


-High Priest Hooded Cobra 666

Traduction de Pacifism: The Path To All Injustice
 

Al Jilwah: Chapter IV

"It is my desire that all my followers unite in a bond of unity, lest those who are without prevail against them." - Satan

Back
Top