Welcome to our New Forums!

Our forums have been upgraded and expanded!

Welcome to Our New Forums

  • Our forums have been upgraded! You can read about this HERE

[Traduction] En quoi la Joie de Satan n'est pas une Organisaton politique

Ælberiigor

Member
Joined
Dec 1, 2023
Messages
232
Location
France
HP Hooded Cobra 666, le 12/02/2024 - Why The Joy of Satan Is Not A Political Organization

Le satanisme spirituel transcende la politique. La politique est la direction et l'organisation actuelles de l'existence d'un État en fonction des nécessités du moment. L'organisation politique signifie que l'on est essentiellement quelque chose comme un parti politique, cherchant à prendre le contrôle de tous les aspects de la vie.

Mais nous allons plus loin. Notre mission va bien au-delà.

Tout ce que nous mentionnons sur la politique n'est pas pour parler inutilement de politique, mais pour traiter de questions d'actualité, ou pour visiter des époques historiques afin de voir ce que l'on peut tirer des valeurs et de l'enseignement de la vie. Il s'agit de profiter au présent et à l'avenir, et non de devenir "politique" au sens strict du terme.

Nous partageons les réalités politiques pour que les gens se déprogramment et voient que tout n'est pas comme on nous l'a dit. La politique moderne implique beaucoup de mensonges, à tel point que certains aspects de l'histoire ne peuvent même pas être examinés.

En raison des déclarations sur la politique, les gens font parfois l'amalgame. Les personnes attachées à la politique deviennent fortement attachées au passé, commencent à avoir des idées qui ne peuvent pas être appliquées dans le présent, ou qui, si elles étaient appliquées aujourd'hui, bouleverseraient ou ruineraient la société. Ils commencent à nier l'avenir et le présent. Mais pendant ce temps, nous avançons dans le temps et nous ne pouvons pas arrêter cela.

Les idées dans le domaine politique peuvent servir à quelque chose aujourd'hui, puis expirer dans le futur, au fur et à mesure de l'évolution ou des changements dans une civilisation. Mon travail consiste à maintenir une perspective basée sur l'éternité pour que d'autres puissent y avoir accès, afin de les aider à cet égard. Il ne s'agit pas de donner une solution politique temporaire dans le présent ; nous pouvons y travailler, mais c'est à partir d'une perspective plus élevée que cela se produit.

C'est pourquoi ce qu'il faut retenir de tout cela, ce n'est pas la politique, mais les règles éternelles qui sont derrière toutes ces questions.

Certains gouvernements et quelques hommes d'État dans l'histoire, mieux informés dans le passé qu'ils ne le sont aujourd'hui, ont adopté certaines de ces règles, et plus nous avançons dans le temps, plus nous retrouvons de ces règles. La gouvernance parfaite fera de son mieux pour mélanger les meilleures règles éternelles du Sanatana Dharma dans la vie et les politiques, mais cela ne peut pas toujours intégralement se produire dans le domaine matériel actuel qui est lié à beaucoup de divisions, d'opposition et d'autres obstacles.

Le but du satanisme spirituel n'est pas d'aboutir à une sorte de "système politique", dont beaucoup pensent à tort qu'il "sauverait l'humanité". Le salut de l'humanité ne s'est jamais produit par le biais de systèmes politiques qui ne peuvent qu'aider ou causer de sérieux obstacles. L'existence d'une bonne règle peut aider, mais ce n'est pas la dernière frontière d'une bataille contre l'ennemi principal de l'humanité qui est l'ignorance et le manque de développement.

L'humanité ne peut être sauvée que lorsque les êtres humains individuels, en masse, ont évolué au-delà des nombreux obstacles du présent. C'est le développement de l'âme. C'est cette perfection qui change les systèmes politiques ou autres d'une civilisation, et non le système qui change les gens.

Des systèmes politiques forts ont vu le jour pour tenter de mettre en place des règles supérieures dans les civilisations, mais à mesure qu'ils tombaient, le progrès s'arrêtait ou se perdait. C'est parce que l'humanité ne peut pas dépendre d'un système politique et s'y accrocher pour que les gens apprennent à se comporter, par exemple ; l'idée du satanisme spirituel est d'investir dans l'âme, le mental et l'esprit. Les meilleurs systèmes politiques possibles pour l'époque sont toujours attrayants, mais c'est généralement un luxe pour la plupart des civilisations. C'est de la culture, de la conscience et de la connaissance éternelle que viennent le véritable progrès.

Tout le monde sait qu'en dépit du fait que je commente des sujets politiques pour donner une perspective, je ne me soucie pas de la politique. Je ne suis pas avec l'un ou l'autre parti, je suis seulement avec les Dieux. Et quand je dis les Dieux, je le souligne, parce que beaucoup de gens pensent qu'un politicien spécifique se tient ici ou ailleurs. Les temps, les éons et les visages changent, mais les messages importants des Dieux restent éternels. C'est sur ces choses éternelles que le Sataniste Spirituel doit se concentrer.

Certains faits existent éternellement. Un exemple est la protection des enfants qui est une chose très importante, cela ne devient pas le cas parce qu'un politicien l'a dit ou l'a ramené à l'attention. C'est une règle éternelle du flux éternel de la vie. Parfois, des politiciens forts doivent ramener ces règles dans des périodes d'anarchie éthique, mais c'est l'éternelle éthique sous-jacente qui perdure, qui ramène le rétablissement de l'ordre PAR L'INTERMÉDIAIRE de la politique. La politique est un moyen, pas le résultat final ou même la cause de toutes choses.

Il y a eu de nombreux dirigeants qui ont essayé de changer ces choses par éthique et par force dans l'histoire. Ils devraient servir d'inspiration, mais ils ne sont qu'un aspect de l'ensemble, qui doit fonctionner comme une horloge pour que l'humanité progresse réellement sur le plan spirituel, ce qui est la véritable solution à tous les autres problèmes. Les règles de vie sont éternelles, comme l'univers. C'est sur elles que repose la construction de la conscience.

Certaines personnes ont joué des rôles héroïques dans l'histoire et d'autres plus ou moins. Tout le monde a des choses à apprendre d'eux ; Cela fait partie de l'héritage et du fait de voir certaines personnes de qualité et de s'en inspirer. Mais de rabâcher des choses datant de 1945 ne fera pas de vous une meilleure personne par la suite, j'ai essayé de l'expliquer à maintes reprises à certains irréductibles qui n'ont que l'esprit politique en tête. Ils se rendent alors compte que cela ne fonctionne plus vraiment aujourd'hui. Après un certain temps, cela devient juste un autre jeu d'ignorance, sans aucune application viable.

La méditation et la connaissance spirituelle des Dieux seront constantes aujourd'hui et constantes dans 1000 ans. Les civilisations des Dieux se sont concentrées et ont même existé pour créer des boucliers de protection et de préservation des êtres humains et de ces connaissances suprêmes, afin que l'humanité puisse continuer à évoluer. Les dictatures et autres situations peuvent agir comme des pansements temporaires pour arrêter certaines situations catastrophiques, mais l'arrogance du pouvoir ne résout pas les problèmes fondamentaux sous-jacents de l'humanité, seule la conscience y remédie.

Les régimes qui se concentrent sur le pouvoir ultime et qui s'arrogent tous les pouvoirs, enlèvent effectivement certains aspects de la responsabilité des êtres humains, qui par la suite, s'ils n'ont pas vraiment adopté une position responsable et ne sont pas conscients des raisons et du POURQUOI de certaines choses, régressent à nouveau. Ce cercle de futilité s'arrête lorsque l'âme elle-même s'améliore.

Lorsque vous avez trouvé les règles des Dieux en vous, vous n'avez pas besoin du soutien d'un gouvernement pour être un être humain éthique. Vous comprenez l'existence telle qu'elle est et vous pouvez vous améliorer. Par exemple, le communisme ne doit pas disparaître parce que quelqu'un l'a dit, il doit disparaître et être limité parce qu'il ruine la vie et l'existence. Il pourrait prendre un autre nom dans 30 ou 100 ans, il n'en resterait pas moins maléfique. Le communisme est la violation ultime de la liberté, des droits, de l'autodétermination et de la responsabilité de l'homme ; c'est un crime contre l'existence qui empêche toute progression humaine.

En revanche, un régime responsable et ferme, quelle que soit son étiquette, qui maintient les lois et la société, tout en laissant aux gens la liberté d'expérimenter la vie et d'améliorer leur jugement et leur esprit, est ce qui libère l'homme à long terme.

Si l'on oublie les étiquettes telles que nazis, communistes, républicains, démocrates ou autres, tout se résume à ceci : Qu'est-ce qui contribue à la perpétuation du développement spirituel pour l'instant ? Si rien ne le fait, qu'est-ce qui lui nuit le moins, et qu'est-ce qui produit les meilleurs résultats à ce jour ? C'est ce que l'humanité devrait faire. Ensuite, au fur et à mesure que les gens s'améliorent ou ne s'améliorent pas, d'autres alternatives apparaissent.

Le national-socialisme s'est érigé à cause de l'avant-dernier danger pour protéger l'Allemagne et l'Europe et d'enseigner des valeurs fondamentalement oubliées qui menaceraient la préservation d'une espèce, et le communisme est né d'un rêve juif de brutaliser les gens et de voler tous leurs biens. Alors que les peuples s'affaiblissaient et étaient désorientés, le 20e siècle a été en fait un siècle de dirigeantisme fort, pour le meilleur et pour le pire, où notre camp et celui de l'ennemi ont pris les rênes pour se disputer la bataille du juste milieu pour l'humanité.

L'ennemi a gagné une bataille politique et militaire, mais il finira par perdre toute la guerre. Le communisme s'est effondré peu de temps après, parce qu'il était inhumain, mauvais et bas. Entre-temps, les valeurs censées avoir disparu avec le départ des soi-disant "nationaux-socialistes", qui sont éternelles, referont surface plus tard sous une autre forme.

Il faut aller au-delà de ces étiquettes et s'intéresser aux fondamentaux. Les noms, les visages et les politiques spécifiques ont déjà changé. La réalité politique change constamment.

En Égypte, on l'appelait différemment, tout comme dans la Grèce Antique, mais l'esprit sous-jacent de toute règle, quel que soit son nom, est ce que nous devrions regarder. Le satanisme spirituel se concentre sur les valeurs fondamentales, et non sur les valeurs relatives qui vont et viennent.

C'est pourquoi je ne m'interresse plus du tout aux terme ou système politique. Je sais que d'autres le sont et c'est très bien ainsi, il y a de nombreux fronts pour combattre la grande bête. Je trouve la politique non seulement très aliénante, mais aussi parfois, les gens restent bloqués sur des souvenirs et des étiquettes, perdant le fil du temps présent.

Le présent appelle à aider les êtres humains, quelle que soit la manière dont les choses sont appelées aujourd'hui. Les ignorants d'aujourd'hui sont aussi ignorants que l'étaient ceux des années 1900 ou 1800, et bien plus aujourd'hui. Le problème sous-jacent est là ; nous essayons de résoudre les problèmes fondamentaux, pas les détails. La progression politique est la bienvenue, mais il est probable qu'elle ne viendra qu'en dernier dans la grande liste des développements. Tous ceux qui suivent la politique comprennent ce que je veux dire.

Les politiciens font leur travail, et s'ils ne sont pas spirituels, c'est encore pire. C'est pourquoi Platon et Aristote ou d'autres grands esprits ont constamment prêché l'idéal des rois philosophes, des gens qui sont formés et en accord avec les lois spirituelles, de sorte qu'ils puissent exercer bien mieux qu'il ne le font aujourd'hui. Il peut néanmoins rester des problèmes. S'il s'agit d'êtres humains de mauvaise qualité, quoi qu'on en dise, les résultats seront toujours mauvais. S'ils sont bons, parce que ce sont aussi des êtres authentiques, ils s'en sortiront beaucoup mieux.

L'important est de se concentrer sur les êtres humains et de les réveiller. Lorsqu'ils seront éveillés, ils finiront par comprendre de plus en plus d'aspects de la Vérité, qui est singulière et constitue la règle de vie elle-même. Lorsque l'on comprend cela, tout ce qui vient des réglementations extérieures n'est plus qu'un des aspects d'un vaste jeu.
 

Al Jilwah: Chapter IV

"It is my desire that all my followers unite in a bond of unity, lest those who are without prevail against them." - Satan

Back
Top