Welcome to our New Forums!

Our forums have been upgraded and expanded!

Welcome to Our New Forums

  • Our forums have been upgraded! You can read about this HERE

[Traduction] Éthique et Ignorance

Ælberiigor

Member
Joined
Dec 1, 2023
Messages
232
Location
France
High Priest Hooded Cobra 666, le 21/02/2024 - Ethics And Ignorance


L'éthique est un sujet très vaste, qui n'est pas toujours lié à la loi ou même à la morale d'une société. Souvent, la notion de moralité est confondue avec l'éthique, mais l'éthique, comme l'explique Aristote, a trait aux vertus les plus élevées de la vie.

En m'appuyant sur quelques points de son enseignement, je vais la développer et l'expliquer clairement. Sans cependant mentionner l'intégralité des points de la compréhension du grand Aristote, le maître à penser de ce sujet, il n'est pas nécessaire d'illustrer le sujet comme il devrait l'être.

Pour comprendre comment être le plus éthique possible, il faut d'abord être capable d'être éthique. Par capable, nous entendons que l'on n'est pas contraint par un besoin et une nécessité impérieuse de s'engager dans des décisions non éthiques. En grec ancien, cette force de pression compulsive et de nécessité est appelée "Anage" [Ανάγκη] et signifie la force de la nécessité. Face à cette force, tout le monde peut succomber.

Permettez-moi de citer quelques exemples hypothétiques. En aucun cas je ne tuerais une personne qui ne m'a rien fait, parce que c'est non seulement moralement mauvais, mais aussi contraire à l'éthique. Cependant, si je devais en théorie me retrouver agressé un jour dans ma propre maison, il est fort probable que j'y sois forcé car quelqu'un porte atteinte à ma vie, ce serait soit ma vie soit la sienne, cela me forcerait à le tuer pour maintenir ma propre existence. Dans ce cas, l'action de tuer, bien que contraire à l'éthique, est également un cas qui a été imposé à quelqu'un par nécessité compulsive.

Une autre situation est celle d'un homme, qui a été appelé sous les drapeaux qui, dans des circonstances normales, ne voudrait pas tuer des gens d'une autre nation, ni dans sa ville ou son État. Pourtant, lorsque la guerre éclate, parce que les puissances supérieures ont décidé qu'elles devaient s'affronter pour défendre les intérêts des vivants (ou des intérêts étrangers du type Klaus Schwab pour nous nourrir tous d'insectes, ou autre), cet homme qui ne tuerait jamais ne serait-ce qu'une mouche, doit aller tuer tous ceux qui s'opposent à ces intérêts supérieurs pour que la guerre soit gagnée. Dans ces exemples, la force supérieure de la nécessité est à l'œuvre.

Un médecin qui n'effectue pas correctement une procédure d'urgence peut, par accident, tuer un autre être humain. Tout doit être pris en considération dans cette situation, et le médecin ne peut être qualifié de tueur sans que toutes les informations sous-jacentes aient été examinées. Bien qu'une personne soit techniquement un tueur [et même aux yeux de la loi, c'est-à-dire qu'elle aille en prison], {il ne l'est pas forcément} aux yeux des Dieux qui connaissent toutes les informations relatives à l'incident et ce qui a conduit à la mort et toutes autres informations. La loi peut ou non faire de son mieux pour comprendre la situation, mais elle ne peut pas toujours voir toutes les informations présentes au moment de prendre une décision.

L'âme d'une personne est donc jugée en fonction de tout cela, mais son existence physique sera jugée en fonction des lois et des structures juridiques présentes et des informations visibles par les humains. Il y a des cas où ces réalités se chevauchent, et d'autres où elles ne se chevauchent pas. Pour ne pas faire dérailler le sujet, je garderai cependant la façon dont les Dieux voient le sujet et tout autres aspects de cette question.

L'éthique en général ne peut être facilement voire pas du tout appliquée lorsque l'on se trouve dans la situation la plus faible et la plus acculée. Aristote définit l'une des premières causes du manque d'éthique : La pauvreté [Πενία].

Ce mot a de nombreuses connotations : manque de pouvoir interne, manque de pouvoir financier, manque d'éducation, déficiences et autres formes de faiblesse. La seule voie conséquente pour cesser d'être contraire à l'éthique est de développer la force et le pouvoir.

Pour être éthique, il faut avoir du pouvoir. Ce pouvoir doit être d'abord interne, puis externe, dans l'environnement de sa vie. Le pouvoir interne de l'éthique est ce que nous appelons l'intégrité et la force de caractère. À l'extérieur, il s'agit d'un niveau d'autodétermination qui permet de prendre des décisions entre des actions éthiques ou non éthiques.

C'est pourquoi, par exemple, j'ai déjà expliqué l'importance des donations pour garder un endroit propre et vivant, comme notre merveilleuse organisation, qui est un don des Dieux.

Le manque de pouvoir, sous toutes ses formes, qu'il soit spirituel ou extérieur, est un moyen sûr d'engendrer des monstres, tant sur le plan individuel que sur le plan social ou dans l'existence. Le manque de pouvoir contient également le mauvais usage du pouvoir. En ce qui concerne le lien entre ces deux éléments, lisez la suite et vous comprendrez à la fin de ce billet.

Une organisation, un être humain ou tout autre organisme vivant ne peut exister uniquement grâce à l'éthique ou à l'intégrité. Les moyens, les outils et les dispositions nécessaires à l'existence en sont d'autres. Moins les seconds existent, plus le niveau éthique se dégrade pour tout ce qui existe dans l'univers, et ce qui existe sera combattu par la vie elle-même et le mal qui l'entoure, jusqu'à ce qu'il s'effondre.

Pour avoir la capacité d'avoir une éthique et une morale, il faut avoir les éléments suivants :

1. Éthique interne et intégrité, personnalité sage
2. La connaissance, pas l'ignorance, la sagesse de la connaissance
3. Le pouvoir, spirituel et matériel, les moyens physiques de le conserver.

Sans ce qui précède, tout semblant d'"éthique" n'est qu'un jargon imaginaire que la plupart des gens aiment se raconter. Le sujet ici est équivalent à celui qui n'a pas d'organes génitaux et qui n'a pas la capacité d'avoir des relations sexuelles avec qui que ce soit, tout en prêchant bruyamment sur son excellente chasteté sexuelle. Cela peut tromper les mortels, mais pas les dieux, qui savent très bien pourquoi un tel être est dans cet état, qui n'est pas dû à une véritable éthique.

De même qu'il serait contraire à l'éthique de dire que ce bébé ne peut vivre que de l'amour "imaginé" de son père, il est immoral de dire que de grandes organisations comme celle-ci ne devraient pas disposer d'un pouvoir massif en ressources humaines, en richesse et en capacité, pour promouvoir de bons idéaux pour l'humanité, surtout lorsqu'elles sont confrontées à une guerre contre tous ceux qui ont tous les moyens d'écraser une telle chose.

Dans l'exemple ci-dessus, le pouvoir et l'action se présentent également comme des éléments importants pour le maintien de toute forme d'éthique. Ensuite, l'utilisation de ce pouvoir et ses motivations décident du degré d'éthique que l'on a ou que l'on n'a pas. En l'absence totale de pouvoir, l'éthique d'une personne ne peut être jugée que dans une faible mesure, voire pas du tout.

Entre un voleur qui vole littéralement pour la survie de sa famille et un voleur qui vole simplement pour profiter du butin, il est clair que le second cas est le plus contraire à l'éthique. Pour ne pas être un voleur, il faut être au-dessus du niveau où l'on en a besoin, que ce soit intérieurement ou matériellement. C'est dans cet état que l'on peut être éthique. C'est pourquoi il est important d'être capable, intérieurement et extérieurement, de rester en dehors des forces qui imposent l'immoralité et un comportement contraire à l'éthique.

Plus on est proche du niveau de nécessité forcée, moins on est libre d'agir de manière éthique, ce qui revient à dire qu'il n'y en a presque pas. Le point le plus bas de l'impuissance et de l'ignorance est aussi celui où l'on ne peut plus prendre de décision éthique. On se contente en fin de compte d'exister passivement, et n'importe qui peut faire ce que bon lui semble de notre existence.

Plus on est proche de l'ignorance, du manque de connaissance ou du manque de compréhension, plus il est facile de s'engager dans des activités contraires à l'éthique, y compris des activités non éthiques qui sont liées à l'existence ou même à notre propre existence.

Dans les trois exemples hypothétiques ci-dessus, le médecin aurait pu tuer le patient en raison de l'ignorance des connaissances médicales actuelles ou de sa propre ignorance. Le voleur qui a tenté d'envahir la maison et qui est mort, par ignorance de la façon dont il pouvait joindre les deux bouts d'une autre manière. La personne qui est morte au crépuscule d'une guerre, en raison de l'ignorance des dirigeants de l'État ou de l'humanité dans son ensemble, par exemple, sur la manière de générer une autre ressource qui faisait défaut et qui a créé la guerre en premier lieu, ou sur la manière de contrôler la cupidité humaine.

Par exemple, si quelqu'un ne sait pas comment gagner mieux sa vie et qu'on lui impose la force, il est beaucoup plus susceptible de devenir un criminel qu'une personne éduquée qui sait comment gagner de l'argent par d'autres moyens. Une personne qui n'a pas la capacité de contrôler ses émotions est beaucoup plus susceptible de péter les plombs et de nuire gravement à un autre être humain parce qu'elle a ressenti certaines émotions. Plus l'ignorance est grande, plus ce risque est élevé.

C'est en résolvant les problèmes susmentionnés à l'aide de la connaissance véritable que de meilleures décisions et de meilleurs résultats pourront être obtenus à l'avenir. En bannissant la vraie connaissance, l'humanité continuera naturellement à recourir ou à se trouver dans un état de barbarie.

C'est aussi la raison pour laquelle, dans le Satanisme Spirituel, je ne cesse de parler de l'ignorance et de sa correction, à la fois en nous-mêmes, spirituellement et socialement. C'est pour cette même raison que nous prêchons la Connaissance Spirituelle et non des discours moraux vides à longueur de journée. La plupart des gens pensent que la "religion" n'est qu'un discours moral vide et sans valeur. Ils sont habitués aux programmes de l'ennemi, qui ne prêchent rien de fondamental ou d'utile sur le plan spirituel ou autre.

C'est parce que l'ignorance a une corrélation très directe non seulement avec toutes les formes de mal, mais aussi avec la non-éthique et les comportements préjudiciables.

Le Satanisme Spirituel n'est pas un lieu pour une moralité vide "plus sainte que toi" qui est basée sur l'ignorance, qui procure constamment plus de destruction. Le Satanisme Spirituel est le seul moyen pour l'humanité d'avoir une société véritablement éthique, basée sur la connaissance et la compréhension.

Dans le Satanisme Spirituel, nous prêchons trois choses comme étant les plus hautes vertus : la connaissance, la sagesse et le pouvoir. Ce sont des éléments fondamentaux qui doivent exister pour que nous puissions espérer une forme quelconque de progrès éthique.

Ce sont ces notions qui feront de l'humanité des êtres véritablement éthiques et moraux, qui feront ressortir la bonté qui est en eux, qui seront cohérents avec le Sanatana Dharma dans la mesure de leurs capacités.

Des trois états, la Sagesse est celui dont notre société manque le plus à l'heure actuelle, les deux autres forces allant de l'avant sans contrôle ; c'est pourquoi actuellement l'humanité tombe continuellement. Lorsqu'une personne manque de l'un des trois états, le mal se produit inévitablement.

Nous pouvons inverser la chute et instaurer une éthique correcte en nous-mêmes et dans les autres êtres, en réinstaurant le pouvoir de la Sagesse qui vient des Dieux et de la connaissance interne de l'humanité. Ceux qui sont contre l'un des éléments ci-dessus [l'ennemi est contre tous], ne feront que générer une réalité monstrueuse. C'est un miracle que la société humaine existe encore avec les programmes de l'ennemi en plus ; c'est la preuve que les êtres humains sont bons par nature, et non pas mauvais comme l'affirme l'ennemi. Si c'était le cas, avec ces faux enseignements en plus, toute la société se serait effondrée.

Le Satanisme Spirituel peut résoudre ces problèmes et nous devons le faire connaître aux gens. C'est le seul moyen de transformer l'humanité en êtres supérieurs.


-High Priest Hooded Cobra 666
 

Al Jilwah: Chapter IV

"It is my desire that all my followers unite in a bond of unity, lest those who are without prevail against them." - Satan

Back
Top